Technique FM Alexander

intelligence du corps, intelligence du coeur



Accueil

La Technique Alexander

La leçon

Mon parcours

Questions/réponses

Actualité

Me joindre

Liens


Qu'est-ce que la Technique Alexander ?
 
La Technique (ou méthode) Alexander est un ensemble cohérent de principes et de processus de travail permettent d'améliorer la manière dont nous nous utilisons, quelle que soit notre activité. Elle nous invite à observer que nos habitudes mentales et physiques sont la plupart du temps associées à des tensions inutiles. Ces tensions se traduisent par du stress et des douleurs (maux de dos, de tête, tendinites, etc).

La méthode Alexander nous donne les moyens, à tout moment, de dire "stop" aux habitudes  nocives et de mobiliser l'énergie appropriée à la tâche à accomplir.

Elle s'adresse à tous, quels que soient l'âge et l'état de santé de l'apprenant. Le plus fréquemment, elle est enseignée à 3 types de publics :
- des personnes qui veulent résoudre des difficultés dans leur vie (douleurs, fatigue, stress, besoin de retrouver la souplesse de leurs mouvements après un accident...)
- des personnes en situation de "performance" (professionnels, musiciens, acteurs, sportifs, ...)
- des personnes qui souhaitent tout simplement développer leurs compétences au sens large, intellectuelles comme physiques, et leur bien-être.

Vous pouvez télécharger un  résumé (2 pages) de la Technique Alexander.

 

Cinq principes régissent la Technique  :

- reconnaître la force de l'habitude

- éviter de réagir instantanément

- accepter que nos sensations soient trompeuses (nous ne faisons pas ce que nous croyons faire)

- se diriger avant d'agir (penser à se détendre puis aux mouvements à accomplir)

- contrôler notre relation tête/cou/dos


Vous pouvez en savoir plus sur ces principes en affichant un texte (3 pages).

 

Vous pouvez expérimenter seul(e) deux processus de Technique Alexander

- une auto-observation

- un repos actif

 

Vous pouvez télécharger une bibliographie en français sur la Technique Alexander.


Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger un article de Graham Fox, professeur à Lyon.